Les photographes et les réseaux sociaux

Cécile photographe au service de vos évènements

Les photographes et les réseaux sociaux

Utilisez-vous les réseaux sociaux ?

Je suis moi-même sur les réseaux sociaux.

On va parler des incontournables réseaux sociaux.

Je vais me permettre de vous donner mon avis sur les réseaux sociaux et vous dire si c’est plutôt quelque chose de positif pour les photographes ou pas du tout. 🙂

Instagram de votre photographe sur Mâcon

Je suis présente sur les réseaux sociaux et notamment Instagram ! Abonnez-vous de suite en cliquant sur l’image

Les réseaux sociaux sont-ils faits pour les photographes ?

Qui ne connaît pas les réseaux sociaux ? Les Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest, 500px, Flickr et j’en passe… On pourrait presque croire que le monde ne vit plus qu’au travers de ces plateformes géantes, Facebook et ses plus de 2 milliards d’inscrits en tête ! D’autant plus si on lui rajoute le milliard d’Instagram…

Les réseaux sociaux sont omniprésents et on même tendance à modifier notre perception du quotidien et du réel. Je vais me contenter de parler du lien entre les photographes et les réseaux sociaux. Il y a beaucoup de choses à dire.

Qui n’est pas présent sur au moins un de ces réseaux sociaux ? je suis vraiment très curieuse de savoir s’il y a des personnes qui font de la photo sans être présentes sur les réseaux sociaux.

Personnellement, j’aurais tendance à penser que les réseaux sociaux sont plutôt faits pour les photographes. On n’a jamais autant créé et échangé de photos dans le monde et ça augmente chaque année. Il me paraît normal que les photographes aient un rôle à jouer ! Mais attention, si les réseaux sociaux sont un bon outil pour les photographes, c’est aussi un vrai piège parfois.

Les réseaux sociaux sont une aubaine pour les photographes !

Que faisaient les photographes avant les réseaux ? Ce qui est fou, c’est qu’il faut réfléchir pour répondre à cette question aujourd’hui. Ça vous le fait à vous aussi ? 🙂

A croire que ces plateformes nous mangent la mémoire, alors qu’elles ne sont là que depuis une dizaine d’années pour les plus anciennes. La preuve que c’est une vraie révolution, quoi qu’on en dise, puisqu’on pense en fonction de ces nouveaux outils. Certains lecteurs ne vont pas se sentir concernés et penser que je me trompe. Il y a encore aujourd’hui des personnes qui ne sont pas informatisés dans leur quotidien, pourtant la révolution informatique est bien présente.

Difficile d’éviter les rĂ©seaux sociaux… Mais avant c’était pire non ? Ces rĂ©seaux ont offert une vraie tribune aux photographes et un vrai moyen de pouvoir diffuser leur travail. Avant, il fallait crĂ©er son propre site web pour pouvoir montrer ses photos au plus grand nombre et ce n’était pas donnĂ© Ă  tout le monde. WordPress, que j’utilise aujourd’hui, est vraiment l’outil le plus parfait pour mon site web.

J’ai rejoint Facebook en 2008-2009, j’ai fait partie des premiers moutons à suivre, mais je l’assume.

C’était génial pour moi, on pouvait retrouver des connaissances sur ce réseau et partager ses photos avec plein de monde. Recevoir des avis de personnes identifiables ou ces fameux likes qui étaient vraiment gratifiants, c’était vraiment génial !  je savais qui regardait mes photos en fonction des interactions et c’était bien plus facile d’y partager mes photos.

les photographes et les réseaux sociaux

Il y a toujours un revers de la médaille

Cette facilité à poster et montrer ses photos, qui est une chance à la base, devient vite un souci. Nos photos sont dispersées parmi des milliers, des millions et même des milliards de photos… Au fur et à mesure de la montée en puissance des réseaux sociaux, l’inscription exponentielle de personnes et de photographes sur ces plateformes a changé complétement la donne. Il faut désormais déployer beaucoup d’efforts pour s’extirper un minimum du lot.

Le trop plein de photos, pollue aussi l’impression de qualité générale, avec des effets collatéraux désagréables. Certaines personnes vont perdre leur motivation à force de voir apparaître plein de photos bien meilleures que les leurs. On fini par croire qu’on est le seul à être nul, au point de ne pas être capable de réussir tel type de photo ou d’ambiance.

Il ne faut pas oublier que ces réseaux ne sont qu’une vitrine et le lieu parfait pour faire croire que, ne montrer que le meilleur, travestir la réalité, etc… Contrairement au concept de base, ces plateformes sont impersonnelles ! On y est pourtant généralement enregistré sous notre vrai nom…

La photo a tendance à se standardiser aussi et on va retrouver des tendances ou des sujets similaires et en masse. Pendant le confinement cette année, vous avez certainement vu, comme moi, des photos de bulles pulluler, des photos déformées par un effet Photoshop, etc…

Peut-on se passer des réseaux sociaux ?

Oui bien sûr qu’il est possible de s’en passer et il y a fort à parier qu’un vrai mouvement en ce sens se profilera dans les prochains mois ou années.

La vraie question, c’est plutôt : a t-on intérêt à se passer des réseaux sociaux ? Je dirais oui et non. On est bien avancé là ?

Il faut savoir s’en passer, parce qu’il y a des tas de choses à faire en photo et des tonnes de voies différentes. Les réseaux sociaux n’en sont qu’une parmi d’autres, donc attention à ne pas s’y enfermer. Ça paraît évident à dire, mais c’est beaucoup moins simple à faire dans la réalité, pour peu qu’on ait vraiment mis le doigt dans l’engrenage.

Maintenant, que ce soit Facebook, Instagram ou les autres, ce ne sont que des outils !!! Il serait dommage de ne pas s’en servir non ? Ces outils fonctionnent plus ou moins bien et apportent plus ou moins de satisfaction, c’est vrai ! Mais il ne tient qu’à nous d’en faire ce qu’on en veut aussi non ? En tout cas c’est ma vision et mon sentiment.

Je me sers des réseaux sociaux pour ce qu’ils peuvent m’apporter en terme de visibilité, d’interactions. Si je prends Facebook, par exemple et bien je prends peu de plaisir à y évoluer et j’y suis de plus en plus rare d’ailleurs.

Donc en résumé, si les réseaux ça ne vous plait pas plus que ça, passez-vous en ! Vous ne le regretterez pas plus que les personnes qui se sentent obligés d’y aller.

Peut-on sortir du lot?

Je ne sais pas vraiment.

si vous voulez sortir du lot, il vous faut être présent(e) sur ces plateformes avec plaisir et y passer du temps. On n’a rien sans rien ! Il faut comprendre un minimum les rouages du truc et vouloir les décrypter pour progresser et apporter un contenu qui fonctionne et mets en avant votre travail photographique. Après, il faudra surtout plaire aux algorithmes et poster régulièrement pour être apprécié de vos abonnés et de la plateforme.

Conclusion

Les réseaux sociaux font parler, que ce soit en bien ou en mal. Mais ça leur convient très bien parce que c’est justement le principe de ces plateformes que d’interagir, quel que soit le contenu ou le prétexte. Bien que Facebook et compagnie vous disent vouloir mettre en avant la qualité, la réalité est tout autre et c’est souvent une question d’influence et de visibilité.

Ne vous sentez pas obligé d’être connecté sur un de ces réseaux, mais ne culpabilisez pas non plus d’y être. Alors, vous êtes plutôt réseaux sociaux ou pas ?

 

Call Now ButtonVous m'appelez ?
On discute ?