L’exposition en photo

Cécile photographe au service de vos évènements

L’exposition en photo

l'exposition en photographique

L’exposition en photo : Comment ça fonctionne ?

Je vais simplement commencer par la base : l’exposition en photo.

C’est pour moi, l’élément le plus important à comprendre au départ pour maitriser et réussir à progresser en photographie. Cette notion à elle seule influence le résultat final et le rendu souhaité de sa photographie. C’est un point capital. Je vais vous expliquer l’exposition en photo, comment ça fonctionne, quels paramètres l’influencent, et comment maitriser l’exposition de votre photo.

L’exposition en photo : qu’est ce que c’est ?

 L’exposition c’est la quantité de lumière que reçoit le capteur de votre boitier lors de la prise de vue. Pour comprendre simplement le concept, au plus votre capteur reçoit de la lumière, au plus la photo sera claire. A l’inverse, moins il y a de lumière, plus votre photo sera sombre.

  • On parle donc de sous-exposition quand le capteur n’a pas reçu suffisamment de lumière. Cela se traduit par une photo trop sombre et qui manque de détails dans les zones d’ombres ou noires. Vous entendrez parler de « zones bouchées »,
  • A l’inverse, une photo surexposée signifie que le capteur de l’appareil a reçu trop de lumière. Vous perdez alors en détails dans les zones claires et blanches de la photo. Les termes de « zones brûlées ou cramées » s’utilisent pour les photos de ce type.
  • Il faut retenir dans tous les cas, qu’il ne s’agit pas de juger de la qualité de la photo mais seulement de son exposition, on pourrait dire de « sa réalité » par rapport à la scène devant vous. On peut décider volontairement de surexposer ou sous-exposer une photo pour faire ressortir une ambiance ou un ressenti du moment.

    Les techniques du low key and high key en sont bien la preuve (technique photo qui consistent volontairement à sur/sous exposer une scène à son extrême pour faire ressortir un sujet ou une ambiance). Voilà simplement les choses à retenir sur l’exposition en photo.

    Vous m’appelez ?

    Le triangle d’exposition

     

    Vous l’aurez donc compris, exposer correctement une photo dépend donc plus d’un choix et de votre volonté de retranscrire une certaine réalité, qu’une vérité en soit.

    Le photographe aura donc le plaisir de gérer soi-même l’exposition de sa photo en modifiant trois paramètres principaux, ceux qui constituent le triangle d’exposition.

    Définitions :

    • La sensibilité ISO : La sensibilité du capteur de votre appareil à la lumière. A vitesse et ouverture égale, plus vous augmentez la sensibilité de votre capteur (vous augmentez les ISO), plus votre photo sera claire,
    • L’ouverture du diaphragme : il s’agit d’un autre paramètre très important. C’est ce dernier qui va vous permettre essentiellement de flouter une partie de la scène ou d’avoir l’ensemble  net (notion de profondeur de champ). Techniquement, il s’agit du diamètre du diagramme de votre objectif au moment de la prise de vue (exprimé en « f/», exemple f/2.8 ou f/11).
      • Dernier élément du triangle, la vitesse d’obturation : c’est le temps de l’ouverture du diaphragme lors de la prise de vue de votre photo (ex : 1/200).

      La base en soit n’est pas compliquée. Là où les choses sont plus difficiles à appréhender, c’est que ces trois paramètres de l’exposition en photo sont indissociables les uns des autres, Impossible donc d’en modifier un sans que cela impact au moins un des deux autres.

      exposition photographique

      Comment exposer correctement avec mon appareil photo alors ?

      Je vous explique rapidement. Vous avez 4 possibilités :

      • Soit vous utilisez le mode automatique et vous le laissez gérer tout seul (mais vous n’avez pas acheté pour ça si ?),
      • Vous utilisez le mode priorité ouverture et dans ce cas-là, vous ne fixer que l’ouverture (le « f/ ») et les ISO, l’appareil gère seul la vitesse adéquate,
      •  Utilisez le mode priorité vitesse et vous fixez à l’inverse la vitesse de la prise de vue et les ISO, l’appareil choisi l’ouverture adéquate,
      • Il y’a aussi le mode manuel et dans ce cas-là, il vous revient de choisir les valeurs des 3 paramètres.

      Voir si une photo est exposée de manière « correcte » vis à vis de la scène, aidez vous de l’histogramme. Il est visible sur votre appareil photo pour chaque photo. Ce dernier vous permet de voir en un coup d’œil si votre photo a une exposition normale, sous-exposée ou sur-exposée.

       

      Conclusions

      Si vous avez compris mes explications, il existe des possibilités infinies en modifiant ces trois paramètres pour jouer sur l’exposition. En fonction de ce que vous souhaitez photographier, de quelle manière, à quelle vitesse, quel type de photo, etc. Vous n’avez plus qu’à choisir les paramètres adéquats pour mettre en valeur votre sujet.

 

Call Now ButtonVous m'appelez ?