Pourquoi Sainte Véronique est elle la patronne des photographes ?

Cécile photographe au service de vos évènements

Pourquoi Sainte Véronique est elle la patronne des photographes ?

photographe Sainte Véronique Delaroche Paul

Qui est Véronique sainte patronne des photographes?

Sainte Véronique patronne des photographes naquit à Binasco, près de Milan, en l’an 1445, d’une humble famille de laboureurs. On dit qu’elle est morte à Rome mais Catherine Emmerich dit qu’elle est morte à Jérusalem.. Tibère l’avait comblée d’honneur mais elle lui demanda la permission de rentrer à Jérusalem. Une fois à Jérusalem, elle fut enfermée dans un cachot et y mourut de faim.

Une autre tradition veut qu’elle soit venue mourir en Gaule.

Poussée par une foi dévorante, elle voulut entrer chez les sœurs Augustines de sainte Marthe. Mais elle ne savait ni lire, ni écrire; néanmoins, elle put y entrer en qualité de sœur converse.

Fêtée le 4 Février et figure traditionnelle de la 6ème station de la Passion,Véronique lui donna son voile pour qu’il pût essuyer son front. Jésus accepta et, après s’en être servi, le lui rendit avec l’image de son visage qui s’y était miraculeusement imprimée. Ce voile, appelé Sainte Face mais aussi Véronica aurait des pouvoirs miraculeux.

Ainsi, dans l’iconographie chrétienne, Véronique est la plupart du temps représentée de face, exhibant la Sainte Face

Pourquoi Sainte Véronique a été choisi par les photographes pour Sainte Patronne?

C’est à la fin du XIXème siècle – ayant tout d’abord été protectrice de la corporation des fabricants de lin et des lingères – qu’elle devient la sainte patronne des photographes, réalisant la première manifestation d’une fixation du réel par l’image.

Quelle est l’œuvre de Sainte Véronique ?

Le nom de Véronique provient probablement d’une expression hybride, mi-latine, mi-grecque, vera icona  (« véritable image »).

L’histoire de Véronique est liée à la Passion de Jésus, et plus précisément au Chemin de Croix. Elle est une de ces femmes de Jérusalem dont Luc parle et à qui Jésus aurait adressé ses dernières paroles. Certaines stations du Chemin de Croix la mentionnent.

La dévotion du “Chemin de la Croix” évoque le souvenir de cette femme qui a bravé la foule hostile pour essuyer le visage du Christ pendant sa Passion, recueillant ainsi sur son linge la Sainte Face.

Sainte Véronique n’a jamais été canonisée.

photographe Sainte Véronique Delaroche Paul

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / René-Gabriel Ojéda
Sainte Véronique, Paul Delaroche. Musée du Louvre

 

Call Now ButtonVous m'appelez ?